HISTOIRE DE MA FAMILLE

La découverte des Mosaïques

 (suite)

Dans les jours qui suivirent, je compris que la réalisation des fondations de la maison allait faire apparaître l’étendue de la surface de mosaïques encore cachée…

Je pris donc la décision d’aller trouver le responsable des fouilles archéologiques de la Ville de Sainte : M. Guy Vienne.

Tout alla très vite : étonnement, extase, visites de spécialistes de l’Université de Bordeaux, des Beaux Arts de Poitiers etc…

Comme nous le craignions, on entendit parler d’expropriation, de permis construire annulé etc etc…

Il se trouva que notre médecin de famille, le docteur Rouger, était aussi maire adjoint aux Affaires Culturelles de la Ville de Saintes. Son rôle fut déterminant. Il convoqua les responsables des Beaux Arts de Poitiers. Après une âpre discussion au cours de laquelle on me menaça d’une expropriation temporaire de 5 ans, j’étais prêt à abandonner mon projet de construction. Nous étions dans une impasse. Je ne pouvais pas construire la maison dans le délai prévu. Mais sans mon autorisation les fouilles ne pouvaient avoir lieu. En vertu du code civil, le sous-sol m’appartenait et j’étais propriétaire de la découverte. Je proposai donc un marché au maire adjoint présent de faire don à la Ville de Saintes de la mosaïque et autres objets à découvrir éventuellement et en contre partie, la Ville de Saintes prendrait en charge le chantier de fouilles et m’indemniserait de tout surcoût éventuel de construction.

Avec la médiation du docteur Rouger auprès du Service des Beaux Arts de Poitiers, la décision fût prise de faire venir de Toulouse une équipe d’archéologues spécialisés dans des « fouilles de sauvegarde ».

Nous étions environ une semaine avant le jeudi 27 mai de l’ascension 1987. La construction de la maison devait commencer le 1er juin suivant.

Il fut décidé que l’équipe serait à l’œuvre dès le jeudi 27 mai et travaillerait tous les jours sans discontinuer pendant 2 semaines. Le pari fut gagné et le terrain libéré le 10 juin date à laquelle les travaux de construction commencèrent…

Découvrez ci-après quelques photos prises lors des fouilles au 34, rue des Thermes Romains à Saintes dans la période du 27 mai au 10 juin 1987.

Page précédente / Page suivante